site édité par SevenSuns | Les Assos


Le matériel

Les roues

Composition 

De nos jours, les roues de longboard sont fabriquées en uréthane. Elles ont souvent un noyau plus dur en plastique, composites ou parfois en aluminium dans lequel viendront se loger deux roulements à billes et une entretoise (qui n’est pas obligatoire mais conseillé).

les dimensions

Les roues de longboard ont en général un diamètre qui varie entre 60mm et 130mm et une largeur qui varie de 40mm à 55mm. Les tailles les plus utilisés sont 65mm, 70mm et 75mm. Plus une roue est d’un petit diamètre, plus elle privilégiera l’accélération et la maniabilité. A l’inverse, plus elle est d’un gros diamètre, plus elle sera stable et gardera la vitesse longtemps une fois lancée et permettra d’atteindre des vitesses plus élevées. Donc, par exemple, en ville on aura tendance à utiliser des roues entre 60mm et 75mm, pour le downhill* entre 70mm et 85mm et pour la randonnée plutôt 80mm à 130mm. Après en connaissance de cause, vous êtes libre de faire ce qu’il vous plaît… !

La dureté

La dureté des roues de longboard ou duro est un élément important. Celle-ci se mesure sur une échelle d’environ 65a à 100a. Pour vous donner une idée les roues de skate de street sont plutôt en 100a. A l’inverse, les roues de longboard sont bien plus tendres et accrocheuses. La plupart des roues seront de 75a/80a, c’est la dureté idéale pour la plupart des disciplines. Plus une roue est dure plus elle sera rapide sur une surface très lisse, glissante et inconfortable sur des bitumes de mauvaise qualité (granuleux…). A l’inverse, plus elle sera tendre, plus elle accrochera et sera confortable sur de mauvais revêtements. Elle sera par contre un peu moins rapide car elle se « déformera » un peu plus avec le poids du rider.

Le profil

Les profils de roues de longboard peuvent beaucoup varier d’un modèle à l’autre. D’une manière générale, plus une roue est large et a une lèvre prononcée (bord extérieur de la roue) plus elle accrochera par rapport à une roue ayant la même dureté, moins large avec très peu ou pas de lèvre. Certaines roues sont donc conçues pour accrocher et d’autres pour drifter.

Les deux profils principaux sont donc les roues issues du slalom plus larges et avec une lèvre saillante et celles connues sous le nom de freeride avec des largeurs un peu inférieures mais surtout avec les lèvres plus arrondies…

Le noyau

Il existe deux types principaux : Les noyaux centrés et les noyaux décentrés ensuite certains noyaux sont « ventilés » alors que d’autres sont pleins. Les roues à noyaux centrés sont souvent des roues prévues pour glisser. Ce profil permettra de pouvoir les démonter et les remonter dans le sens inverse afin qu’elles s’usent de manière régulière et qu’elles ne deviennent pas coniques.

Les roues à noyau décentré (vers l’extérieur) augmentent un peu la largeur du train roulant et l’appui sur l’extérieur donc accrochent d’avantage.

La principale différence entre les roues à noyau plein et celles à noyau ventilé est une différence de poids. En effet, un noyau ventilé a pour effet d’alléger la roue et est donc surtout utilisé sur des roues de diamètre important (à partir de 75mm). Cette légèreté aura pour effet d’accroître l’accélération en sortie de courbe à grande vitesse et accessoirement de permettre un meilleur refroidissement des roulements dans des utilisations extrêmes (downhill  / Streetluge…).

Les trucks

Composition

La grande majorité des trucks sont fabriqués en aluminium moulé* ou usiné*. Les axes de roues et le kingpin* sont en acier.

Dimensions

Selon les disciplines, la largeur des trucks peut varier d’à peux près 80mm à 200mm. Cette mesure se prend sans inclure les axes qui dépassent. Les deux tailles les plus courantes sont 150mm et 180mm. Ensuite, il existe deux standards de diamètre d’axes. Le plus répandu est le 8mm. On commence à voir apparaître des axes plus solides en 10mm surtout réservés à la compétition. Comme vu précédemment, il existe deux perçages pour la fixation des trucks : Le perçage « Old school » et le perçage «  New school ». De nos jours, la majorité des trucks de longboards sont pourvus des deux.

Géométrie

Il existe deux géométries principales pour les trucks de longboard.

La première plus classique a les kingpins qui font face à l’intérieur de la planche. La deuxième plus récente et plus courante dite « inversée » a les kingpins qui sont orientés vers l’extérieur de la planche. Cette géométrie a pour particularité d’être bien plus stable à haute vitesse. A savoir : Les trucks à géométrie inversés sont souvent environ 1cm plus haut que ceux à géométrie classique ce qui a pour effet directe de rehausser la planche de la même hauteur.

Ensuite, si on regarde le truck de coté, on peut voir qu’il y a le plus souvent un angle d’environ 50° (pour un truck à géométrie inversée). Si on diminue cet angle, on obtient un truck plus stable et inversement plus maniable. Certains trucks sont disponibles à l’achat dans différents angles selon l’utilisation qu’on voudra en faire. Si un truck n’existe pas dans différents angles et que l’on souhaite le rendre plus ou moins réactif alors on utilisera des cales biseautés entre le truc et la planche appelés communément « pads inclinés ». Ces cales permettront de plus ou moins modifier la géométrie. De même, certains modèles de trucks inversés sont « flipables » ce qui signifie qu’en inversant celui-ci on diminue légèrement l’angle ce qui a pour effet de le rendre un peu plus stable…

Les roulements

Pour un longboard ou un Skateboard, il en faudra 2 par roue soit 8 au total. Sur le marché, il y a une multitude de marques qui proposent des roulements de différentes qualités. La mesure la plus courante est l’ « ABEC » 1/3/5/7 ou 9 qui était l’indice de vitesse donné à ceux-ci pour une utilisation industrielle sur des machines. C’est un indice qui est donc mal adapté à l’utilisation qu’on en fait car les forces exercés sur une machine ou sur un skate n’ont rien à voir! Plus le numéro est élevé plus sa fabrication est précise (moins de jeu entre les billes et la cage) mais sera plus fragile. C’est pour cela qu’en général sur des planches de street on aura tendance à utiliser du 3 ou 5 car les indices supérieurs résisteront moins bien aux gros chocs qu’ils subissent avec les nombreux sauts effectués. Sur un longboard en général, les roulements subissent moins de chocs, donc on peut sans risque monter vers des indices supérieurs. Maintenant, on peut aussi trouver des roulements avec des billes en titane ou en céramique. Ces roulements ont souvent l’avantage d’être plus rapides, plus solides, nécessitent moins d’entretien et ne rouillent pas comme un roulement traditionnel exposé à l’humidité ou la pluie. Vous pourrez aussi constatez que certaines marques de skate, se spécialisant dans la fabrication de roulements pour le skate, ont choisi de ne pas utiliser les indices Abec car jugés trop inappropriés. Dans ce cas, ils seront assez explicites quand à l’utilisation la mieux adaptée et si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à demander conseil à votre revendeur ou aux personnes autour de vous qui ont peut être déjà eu affaire à certains de ces produits.

Comme expliqué précédemment, il y a deux roulements par roue. Afin que ceux-ci se mettent bien en place, on utilise ce qu’on appel une entretoise qui est un petit tube en acier qui viens se glisser sur l’axe entre les deux roulements dans la roue afin que ceux-ci restent bien parallèles l’un à l’autre. Pour moi c’est un accessoire indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble. En Anglais on parle de « spacer ».

Les bushings

Ce sont les deux pièces en uréthane qui permettent aux trucks d’être articulés. Selon les trucks, ils seront de différentes formes, hauteurs et duretés. Lorsque vous voudrez en changer, il est donc conseillé de bien regarder à quoi ressemblent ceux d’origine et éventuellement de les mesurer afin de remettre les bons. Les différentes duretés de ceux-ci permettent de moduler le maintien quand on utilise son poids pour tourner. Des bushings trop mous ne vous retiendront pas du tout dans les courbes et des trop durs vous empêcheront de tourner.

Les formes :

  • Les cylindriques : ayant une grosse surface de contact des deux cotés, ce sont ceux qui offrent le plus de soutien. Ils sont communément appelés Bushing Barrels (de L’Anglais).
  • Les coniques : ayant moins de surface de contact d’un coté, ces bushings offrent en général moins de soutien donc plus de maniabilité. Attention, selon les trucks, il y a des coniques courts (souvent sur les trucks à géométrie classique appelés « Small Cone ») et des coniques plus hauts (souvent sur les trucks à géométrie inversée appelés « Tall Cone »)…
  • Il en existe aussi en forme de sablier qui sont un peu un compromis entre les deux. On voit apparaître de nouvelles formes de bushings pour des utilisations et des effets plus spécifiques… Il faudra se référer aux descriptions données par le fabricant…

Les duretés : La dureté est un facteur important. Les indices de dureté fonctionnent comme les roues (de 75a à 100a). Souvent, les bushings d’origine sur un longboard sont autours de 90a quand ils sont coniques et plutôt 80a quand ils sont cylindriques.

Les cups : ce sont les rondelles métalliques qui enveloppent légèrement la base des bushings et le dessus pour le bushing du haut afin qu’ils aient un maximum de soutien. Si vous trouvez vos bushings un peu trop durs, une technique souvent utilisée afin de rendre ceux-ci un peu plus réactifs est de remplacer les cups par une grosse rondelle classique au moins du même diamètre que votre bushing. Le fait que celles-ci ne remontent pas sur les bords leur permet de se déformer davantage et donc d’être plus maniables… Il est déconseillé de ne rien mettre du tout sur le bushing du dessus car cela pourrai endommager vos bushings de manière irréversible et donnera un résultat médiocre…

Les Pads

Les pads sont des petits rectangles en plastique en caoutchouc voir en bois. Ils existent de diverses épaisseurs et on les monte entre la planche et l’embase des trucks. Ils servent principalement à amortir les chocs, les vibrations, voir à rehausser la planche ce qui a pour effet d’éloigner la planche des roues pour réduire le wheelbite. On utilise aussi des pads inclinés pour changer l’angle des trucks afin qu’ils soient plus ou moins réactifs… Ou bien encore pour compenser l’angle de certaines planches afin que le truck se mette bien à plat… De nos jours les pads de 3mm souples sont les plus utilisés car ils permettent d’amortir les vibration, de rehausser légèrement la board pour l’éloigner des roues tout en restant le plus bas possible…

La visserie

Il existe deux principales sortes de vis (le diamètre est de 5mm et la longueur dépend de l’épaisseur de la planche et des pads montés):

  • les vis à tête cruciforme.
  • Les vis à tête Allen (Standard Américain en pouces: 7/64 ou N°6 et parfois Européen en 3mm.

Le standard US est légèrement plus grand que l’Européen donc si on utilise un embout européen sur une vis US, on risque de « riper » et de ne plus pouvoir dévisser celle-ci. Inversement, si on a des vis européennes, on ne pourra pas utiliser un embout US dessus car il sera légèrement plus gros.

En général, tous les embouts que l’on trouve sur les outils spécialisés pour le skate (Skate tools) sont au format US. Donc si vous avez un de ces outils il ne vous sera pas possible d’utiliser des vis Allen achetés au brico du coin à moins d’utiliser un outil Européen…

Pour ce qui est des boulons ils sont munis d’une bague en nylon dans la partie filetée ce qui permet a ceux-ci de ne pas se dévisser à cause des vibrations. Leur taille est de 10/32 taille US ou quasiment du 10mm taille Européenne.

Si vous achetez des vis de 5mm au format Européen les boulons compatibles seront alors en 8mm.

Notez que les vis US ne sont pas compatibles avec les boulons Européen et vis versa car les filetages ne sont également pas du même standard…

Les longueurs de vis les plus courantes sont : 1 pouce, 1 pouce ¼, 1 pouce ½, 2 pouces. (1pouce = 2,54cm)

Il existe des formats plus longs allant jusqu'à 3 pouces souvent utilisés sur les planches de slalom à cause de l’épaisseur des pads inclinés.

Les protections

Il est très vivement recommandé de porter un casque car celui-ci peut vous sauver la vie ! Il existe une multitude de marques proposant des casques spécifiques pour le skate à des prix tout à fait raisonnables. Même les bons skateurs portent des casques car un accident est vite arrivé surtout quand on pratique sur des routes dites « ouvertes » c'est-à-dire sur lesquelles circulent des voitures. Contrairement à ce que beaucoup pensent, on peut se faire très mal même à petite vitesse.

Notez que si vous possédez déjà un casque de cyclisme, celui-ci conviendra aussi.

Pour ceux qui feront du downhill à plus grande vitesse, il est vivement recommandé de porter un casque intégral de type moto. Ceci est généralement obligatoire pour participer à des compétitions de downhill. Ensuite si vous désirez vous protéger d’avantage il existe une multitude de protections tels que des coudières, genouillères, protège poignets, dorsales… Les dorsales sont des protections pour la colonne vertébrale. Les « crash pads » le plus souvent sous forme de short que l’on porte sous ses vêtement pour protéger les fesses, hanches, coccyx…

Pour ce qui est des gants il est possible d’utiliser deux sortes :

  • Les gants classiques souvent en cuir style gants de moto pour se protéger en cas de chute.
  • Et les gants dits de « Slide » qui sont pourvus de plaques de plexi glass ou plastic dur sur l’intérieur de la main afin de pouvoir la poser par terre tout en ridant afin de s’appuyer dessus et de glisser pour ne pas freiner et trouer les gants.

Pour ceux qui commencent à atteindre des vitesses élevées et pour qui la recherche de vitesse est le but, une combinaison de cuir type moto est un strict minimum et une obligation en compétition. Pour commencer, il est possible de trouver facilement des combinaisons d’occasion à des prix raisonnables sur internet par exemple. Ceci vous permettra de ne pas vous ruiner et d’apprendre à descendre sans avoir peur d’abîmer sa combinaison toute neuve dans les premiers virages ! En cherchant un peu, il existe même de petits fabricants se spécialisant dans des combinaisons en cuir spéciales Longboard et sur mesure…

Les outils

Pour ce qui est de l’outillage, la solution la plus simple est d’acquérir un « skate tool ». Il en existe une multitude sur le marché selon l’utilisation que vous souhaitez en faire. Certains sont très compacts et vous permettront de les transporter facilement dans votre poche ou sac à dos. D’autres sont plus volumineux mais parfois un peu plus pratiques pour bricoler chez vous…

Même si les standards des vis et boulons les plus courants sont Américains vous pourrez largement vous débrouiller avec des clés au format Européen :

  • pour les roues une clé (de préférence à pipe) de 13mm fera l’affaire.
  • pour l’axe des trucks une clé de 14mm.
  • pour Monter/Démonter les trucks une clé de 10mm et un tournevis cruciforme ou Clé Allen selon votre planche (voir la rubrique visserie).